Aménager, Rénover,  Projet

Decide a utiliser la prime energie ? Le guide pour savoir comment s’y prendre

C’est une bonne chose d’avoir pensé aux dispositifs des primes énergies pour effectuer des travaux de rénovation énergétique dans son logement. Qu’il soit relativement neuf (pas moins de deux ans) ou ancien, il est possible de recevoir plusieurs aides cumulables de l’État afin de procéder aux mesures permettant de mieux isoler thermiquement sa demeure. De plus, ce n’est pas uniquement réservé aux propriétaires, car les locataires sont également en mesure d’y faire appel si le bailleur est d’accord. Pour couronner le tout, depuis 2019, tout le monde est éligible, et ce, sans conditions de revenus. C’est donc toute la population française qui peut mobiliser un moyen intelligent de réduire les factures d’énergie et constater sur le long terme une amélioration de ses conditions de vie, avec un pouvoir d’achat à la hausse. Mais comment s’y prendre ? Suivons notre guide pas à pas.

Faire un état des lieux énergétique

Par ce terme, nous entendons une vérification de notre éligibilité à la prime énergie. Plusieurs sociétés accompagnent les demandeurs dans leurs démarches, nous avons pris le parti de nous renseigner auprès de Leclerc, reconnu comme fiable pour ce faire. Nous avons alors à notre disposition quatre étapes bien identifiées et suivies pour prétendre à la prime énergie. 

Tout d’abord, il s’agit de faire le tour de son logement et de bien connaître l’état de plusieurs de ses caractéristiques. Nous pouvons commencer par la chaudière, qui si elle fonctionne au fioul, devra être remplacée le plus vite possible. Effectivement, pour s’en convaincre, le pétrole est au plus haut, tout en étant fatalement dans une tendance haussière avec les années qui passent. Un surcoût évitable facilement. Ensuite, il s’agit de vérifier l’état de sa toiture, de sa charpente, de ses combles. On peut isoler ces différentes parties sans problème, de plusieurs façons. Puis, en descendant vers les murs, on peut aussi vérifier leur étanchéité thermique, sans omettre non plus les fenêtres. On finit ensuite par le plancher. Bref, tout est à analyser, le but final étant de détecter si l’on vit dans une passoire calorifique.

Calculer les économies prévues

C’est là que l’on commence à se rendre compte des immenses avantages à la prime énergie : faire le calcul estimatif de ce que l’on pourrait mettre de côté au lieu de payer toujours plus de factures ! Ici, on est aidé par la société qui nous accompagne tout au long du processus de demande de la prime énergie.

Remplir son dossier de demande

Il fallait faire sa requête de prime avant toute signature de devis auprès d’un artisan ou commencement des travaux. Désormais, depuis avril 2022, un délai de 14 jours est toléré entre le devis signé et la demande de prime énergie. Mais attention, les travaux ne devront pas avoir commencé !

La constitution de dossier ne doit donc pas se faire n’importe quand, il s’agit d’être vigilant et de suivre à la lettre les recommandations. Il serait dommage de se voir refuser la prime énergie, puis se retrouver à devoir assumer le coût financier dans son intégralité.

Faire commencer les travaux

Une fois les trois étapes précédentes effectuées en bonne et due forme, il faut faire appel à un artisan (ou une entreprise spécialisée) labellisé RGE, de ce fait reconnu comme étant garant de l’environnement et la certification doit être valable à la date de signature du devis.